Transformation Essentielle (1ère partie)

Nous avons choisi ici de vous présenter un extrait clinique du processus de "Transformation Essentielle" qui comporte 10 étapes.

La méthode, très apaisante, peut être appliquée à toutes sortes de problématiques : sentiment, comportement, réaction ou pensée limitantes pour des problèmes bénins ou des problèmes graves. Partant de ses propres limitations chacun peut atteindre "L’Etat Essentiel" qui permettra une réelle transformation.

Je suis libre d’être moi-même. Je suis libre d’abandonner. Je suis libre de laisser aux gens leurs précieuses différences.

Cathy

Dans ce chapitre,Tamara guide une femme nommée Cathy dans l’Exercice de l’Etat Essentiel. Cet exercice vous amènera à suivre les cinq premières des dix étapes du Processus de Transformation Essentielle. Cathy voulait changer une réaction émotionnelle qu’elle avait à son travail ; elle attachait tant d’importance à être performante et prenait sur elle tant de responsabilités qu’elle en devenait "nerveuse et crispée". C’était encore plus flagrant quand elle reprenait son travail après quelques temps d’absence.

La plupart des gens, quand ils font l’Exercice de l’Etat Essentiel, trouvent qu’il leur est plus facile de ressentir leur expérience intérieure s’ils parlent peu. Cependant, afin de vous expliquer plus complètement comment cet Exercice fonctionne, nous avons demandé au préalable à Cathy de nous décrire en détail chacun de ses états internes.

Tamara : Quel sentiment, comportement ou réaction veux-tu changer ?

Cathy : C’est un problème répétitif. Je viens de créer un cabinet de conseil en entreprises, et, une fois par mois, j’assiste à un séminaire de quatre jours. Pendant ces stages, tout est pris en main. Je sais où je dois aller, je mange à l’extérieur, donc les repas sont pris en charge, bref, tout est organisé. C’est sécurisant ! Quand je rentre à la maison, les trois ou quatre premiers jours, je recommence à me sentir nerveuse : "Vais-je réussir, mon entreprise va-t-elle prospérer, serais-je capable de satisfaire mes clients ?" Puis, après trois ou quatre jours de travail, je me détends à nouveau. Je ne veux pas me sentir crispée quand je travaille et devoir attendre impatiemment les jours où je serai assez détendue pour retrouver mon efficacité.

Tamara : Bien. Je voudrais maintenant que tu te remettes mentalement dans la situation où tu étais nerveuse et crispée. Imagine que tu reviens d’un séminaire et que tu te mettes à penser à tous tes rendez-vous. (Cathy ferme les yeux et fronce les sourcils.) Que remarques-tu à l’intérieur de toi au moment où tu commences à te sentir nerveuse ? Quels images, sons ou sensations intérieurs sont associés à ta nervosité ?

Cathy : Il y a deux réactions physiques : d’une part, j’inspire superficiellement et j’oublie d’expirer. Je retiens mon souffle ; d’autre part, les muscles de mon épaule gauche se tendent et me font mal. Quand je les touche, je sens un noeud à cet endroit.

Tamara : Bien. Tu n’essayes pas consciemment de devenir nerveuse, n’est-ce pas ?

Cathy : Non, pas du tout.

Tamara : Donc, nous pouvons dire qu’il y a une partie inconsciente en toi qui crée cette réaction. Comme tu le sais, dès qu’il apparaît un sentiment, une pensée ou un comportement indésirable, la partie en nous qui le (la) crée a une intention positive. Cette partie nous veut du bien. Je voudrais donc que tu replonges dans ce moment où apparaissent ta nervosité, ta respiration superficielle, ton état de tension. (Cathy ferme les yeux et commence à respirer de plus en plus superficiellement. Tamara lui parle plus lentement, à voix douce). Ressens dans quelle partie du corps tu as ces sensations et remercie cette partie d’être là et d’avoir une intention positive pour toi. Cette partie fait de son mieux pour t’apporter du positif en utilisant la nervosité. Tu peux la remercier de l’intention positive qu’elle a pour toi, même si nous ne savons pas encore de laquelle il s’agit....

Tout en étant en contact avec cette reconnaissance, demande à cette partie : "Qu’est-ce que tu veux, en me rendant crispée et nerveuse ?" Après avoir posé cette question, laisse cette partie te donner une réponse. Identifie les images internes, les sons ou les sensations que tu obtiens.

Cathy : Elle dit qu’elle veut faire du bon travail.

Tamara : Bien. Remercie-la d’être présente et de désirer ça. (Cathy fait un signe de tête.) Maintenant, demande à cette partie : "Lorsque tu éprouves ce sentiment d’avoir fait du bon travail, pleinement et complétement, qu’est-ce que tu veux, en ayant cette sensation d’avoir fait du bon travail, d’encore plus important et plus profond ?"

Lire la Suite...

Formation PNL Hypnose    
Témoignages et Extraits de Livres


ff2p ffdp psychotherapie

LA TEMPÉRANCE est membre fondateur de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse.
Voir Aussi
Sur le Web

 

© 1996-2016 LA TEMPÉRANCE

LA TEMPERANCE - IEPNL sarl - BP 12 - Combre - 63250 Chabreloche - France tel 04-73-94-27-76 - fax 04-73-94-27-14

Sarl au capital de 8 000 EUR - Siret 44029169800015 - APE 8559A Déclaré à la CNIL sous no 1049937.

Organisme de formation pour adultes no(DA) 83630355963.