Histoire d’une métamorphose

Publié par   

Françoise vous propose ici de vous faire partager des moments-clés de son cheminement intérieur à travers les outils thérapeutiques (PNL-Gestalt-Transformation Essentielle-Inductions hypnotiques...) que nous avons utilisés : définition de ses objectifs de mieux-Etre, travail de réconciliation avec un passé particulièrement difficile (abus sexuels et climat incestueux), travail métaphorique à partir des sensations corporelles.

La boule de feu

Dans un premier temps, je m’informe auprès de Françoise des difficultés qu’elle rencontre dans sa vie (elle a aujourd’hui une quarantaine d’années). Elle m’explique combien son passé lui pèse et qu’il lui est très difficile de vivre : " Je suis toujours hyper-tendue, toujours sur le qui-vive, je ne fais confiance à personne, je me méfie de tous les hommes que je juge " pervers " ou " vicieux ", ma vie affective est difficile. J’ai été anorexique jusqu’à vingt ans et maintenant je passe de l’anorexie à la boulimie, suivant les contextes. J’ai toujours eu des problèmes de sommeil... ". Elle me dit aussi qu’elle a du mal à s’extérioriser et à s’exprimer en public. Sa demande se résume à : " Je veux enfin être MOI. "

Nous travaillons d’abord sur son sentiment d’impuissance et de culpabilité et sur le conflit intérieur qui a duré toute son enfance : se taire ou parler. Voici ce qu’aurait pu dire la petite fille et l’expression de sa lutte intérieure.

La partie qui veut passer à l’acte : "Dire"

Je veux lui dire : Arrête de faire ça Arrête de faire du mal Ce que tu m’as fait et ce que tu as fait aux autres, trop tard c’est fait, mais sache que tu as fait énormément de mal, sache que tu as détruit des êtres humains au plus profond de leur intimité. Arrête, car il faut que tu te rendes compte que tu as fait souffrir des êtres sans défense. Cette souffrance, ils l’ont maintenant au plus profond de leur corps. Arrête de t’en prendre à des innocents. Arrête, car ce que tu as fait subir à ces êtres sans défense est ignoble.

La partie qui freine et qui m’empêche de parler...

Je culpabilise beaucoup et cela m’empêche d’être consciente de ce que je ressens au plus profond de mon coeur. Je me dis que cela ne sert à rien de parler, car quoi que l’on fasse, ils recommenceront à faire du mal.

Parler ne cicatrisera pas ma blessure, la blessure que les victimes ont en elles.

Je voudrais me réveiller un beau matin et me dire : "J’ai rêvé, ce n’était qu’un mauvais cauchemar".

Je voudrais me réveiller un matin et, au lieu de voir devant moi, ces monstres qui me font du mal, je voudrais voir ma maman [*] me prendre dans ses bras et me dire doucement à l’oreille "Je suis là, je t’aime".

Je veux vivre normalement, je veux vivre en connaissant ce que j’appelle le bonheur de l’innocence.

Nous avons utilisé le protocole PNL de réconciliation des deux parties (squash) et le " reimprinting ". Françoise s’est sentie apaisée. Je l’ai ensuite aidée à accepter les tensions et les émotions douloureuses de son estomac, en les lui faisant décrire de manière métaphorique, les sensations se sont peu à peu transformées. La métamorphose de " la boule de feu " s’est faite en plusieurs étapes...

Une boule de feu sombre me brûle l’estomac...

Cette boule me fait mal et m’oppresse, je ne peux m’exprimer, je ne peux dire mes émotions, mes joies, mes peurs, je ne peux dire mes idées, mes sentiments.

Cette boule de feu me détruit peu à peu, elle brûle l’énergie qui est en moi, m’enlève mes forces, elle m’enlève toutes mes espérances, elle me tue à petit feu. Elle m’enlève tout espoir de connaître un jour le vrai bonheur au sens le plus simple du mot.

Cette boule de feu m’empêche de m’épanouir, elle m’empêche de m’extérioriser, elle m’empêche d’exister en tant que Françoise...

Cette boule de feu m’empêche de dormir, de vivre, de rire, elle m’empêche d’être heureuse, de respirer.

Cette boule de feu m’empêche d’aimer l’homme qui m’a appris à manger, à dormir, à parler, elle m’empêche de l’aimer pleinement sans doute, sans peur.

Cette boule de feu m’empêche de lui faire confiance, elle m’empêche d’avoir des pensées saines vis à vis de lui, elle m’empêche de croire en lui.

Cette boule de feu embrouille mes idées, mes pensées, elle embrouille mes convictions, elle m’embrouille la tête.

Cette boule de feu est mon ennemie positivement.

Acceptation des sensations et Transformation :

La boule de feu devient rouge et s’allume avec de grandes flammes...

Cette boule de feu, avec ses grandes flammes, brûle l’intérieur de mon corps, elle me brûle entièrement jusqu’au plus profond de mon âme, mais elle ne me fait pas mal, elle ne réveille en mon corps aucune douleur. Elle transforme mon corps en brasier d’une chaleur intouchable, d’une chaleur intense comme un volcan qui crache sa lave.

Cette boule de feu avec ses grandes flammes réduit mon corps en poussière.

Cette boule de feu détruit,par ses grandes flammes, la souffrance qui est en moi, elle réduit en poussière tout ce qui me faisait souffrir, de la tête au pied.

Cette boule de feu détruit mon coeur ; ce coeur qui ne m’appartenait pas, car ce coeur n’aimait pas Françoise, ce coeur n’aimait que les autres personnes, ne vivait que pour les autres et pas pour moi.

Cette boule de feu qui devrait me faire souffrir comme la pire des tortures, au contraire, plus elle me réduit en poussière plus elle me soulage de mes souffrances.

Cette boule de feu qui devrait me faire hurler de douleur, au contraire, elle me fait hurler de joie, elle me fait hurler comme un cri de délivrance, elle me fait hurler comme une femme qui accoucherait d’un bébé, mais moi j’accouche de longues années de peur, de trop longues années de solitude, j’accouche de longs jours de jeune [*], de longs jours de désespoir, de douleur, de tristesse. J’accouche de longs mois sans dire un mot, de longes nuits de torpeur, de longs moments où on profitait de mon corps sans défense, de longs moments où on attentait au plus profond de mon intimité.

Cette boule de feu avec ses grandes flammes brûle les longues années où on m’a manqué de respect, ces longues années où mes nuits étaient hantées par ces monstres qui torturaient mon corps d’enfant.

Cette boule de feu avec ses grandes flammes brûle ces années de détresse qui m’ont empêchée de m’épanouir, qui m’ont empêchée de connaître ce que c’est qu’être un enfant, ces longues années où je n’ai pu jouer comme un enfant, ces longues années où, au lieu de connaître l’amour et la tendresse, je n’ai connu que frustration, peur, douleur physique et morale.

Cette boule de feu avec ses grandes flammes brûle et réduit en poussière un passé, un passé trop dur pour une enfant, un passé qu’un ou une enfant ne devrait jamais connaître.

La boule de feu devient jaune-orangé et s’éteint tout doucement...

Cette boule de feu est toujours à l’intérieur de mon estomac, mais ses flammes disparaissent doucement. Mon corps se réveille, encore endolori par les souffrances du passé. Cette boule de feu brûle encore à l’intérieur de mon corps mais les flammes se sont éteintes. Ne reste plus que cette chaleur qui diminue peu à peu pour devenir une chaleur douce, comme une caresse.

Cette boule de feu réveille mon corps tout doucement, le vent balaye sur mon corps la poussière de mon passé. Ce corps qui se réveille commence à bouger, son coeur bat très lentement, les yeux de ce corps encore fragile s’ouvrent tout doucement et voient une lumière très intense, ils ne voient plus ce regard [*] ce portrait qui lui faisait peur, qui lui donnait envie de vomir, qui lui donnait envie de hurler à la folie, à la place il voit cette lumière, la lumière de l’espérance.

La boule de feu est jaune et les flammes se rallument...

Cette boule de feu se rallume très lentement à l’intérieur de mon coeur. Elle permet à mon coeur de battre mais pas trop vite car ce coeur qui croyait s’être éteint à jamais et qui ne supportait plus de souffrir, se remet à vivre lentement pour aimer Françoise, pour aimer ce corps pour lequel il bat. Et, seconde par seconde, il bat, il bat de plus en plus fort pour aimer les autres avec autant d’énergie qu’avant mais aussi et surtout aimer ce corps qui recommence à être présent et à s’ouvrir à la vie. Ce coeur ne cessera de battre le temps qu’il faudra à ce corps pour réapprendre à vivre comme si jamais rien ne s’était passé dans son enfance.

La boule de feu devient bleue et réintègre le corps entier...

La boule de feu et le corps ne font plus qu’un. J’ouvre grand mes yeux, et je suis heureuse de les avoir ouvert à nouveau pour voir le soleil, la nature. Maintenant, je n’aurai plus peur de fermer mes yeux pour dormir, car je saurai qu’en les rouvrant je me dirai : "La Vie est Belle". Maintenant, je sais que je peux vivre en paix, sans peur, sans crainte, sans doute. Maintenant, je pourrai m’exprimer sans difficulté, dialoguer avec aisance avec les personnes avec qui je suis. Maintenant, je sais que je pourrai partager mes joies et mes peines avec l’homme que j’aime. Maintenant, je peux dire à l’homme que j’aime : "Je t’aime" avec toutes mes forces, sans angoisse. J’ai envie que cet homme me serre très fort dans ses bras, qu’il me protège. Maintenant, je pourrai dire mes aspirations à l’homme que j’aime. Maintenant, je suis libre à jamais de l’aimer, sans mon passé qui m’a empêchée de l’aimer pleinement. Maintenant, je sais que je peux concrétiser réellement des projets avec lui et lui montrer mon enthousiasme. Maintenant, je sais que mon avis a de l’importance...

La boule de feu verte, signification de bonheur

Maintenant, et seulement maintenant, la vie s’ouvre à moi. Maintenant je connais le bonheur le plus simple du monde mais le vrai bonheur. Je suis redevenue Françoise, celle qui aurait dû être depuis sa naissance. Cette Françoise-là est fière d’elle, elle a retrouvé la paix en elle et la confiance qu’elle avait perdue du monde extérieur. Elle s’est retrouvée telle qu’elle aurait toujours voulu être, heureuse, heureuse de vivre. Françoise qui n’existait pas, maintenant est là, pleine de vie, pleine d’espérance. Cette Françoise-là a besoin de tendresse et d’amour et elle aura aussi le besoin de montrer et de donner son coeur aux autres. Merci.

Françoise...

Ceci n’est qu’une partie du travail... nous avons aussi pris en compte les autres objectifs de Françoise (avoir un regard bienveillant et objectif sur les hommes, dormir, gérer son problème avec la nourriture -boulimie et anorexie- s’exprimer dans un groupe, etc.).


[*] La mère de Françoise est morte lorsqu’elle avait huit ans

[*] Françoise avait des difficultés pour s’alimenter (anorexie) pendant son enfance et son adolescence

[*] Dans sa représentation mentale, elle voyait ce visage " monstrueux " en gros plan, tout près d’elle. En travaillant sur les " submodalités " de l’image, nous l’avons fait disparaître, ce qui a contribué à apporter beaucoup plus de paix et de confiance à Françoise.

Formation PNL Hypnose    
Psychothérapie Intensive

A Lire

L L'Anorexie et la Boulimie

Anorexie, boulimie et obésité ont un impact de plus en plus inquiétant sur la santé publique et menacent la vie de nombreux adolescents. Le Dr Alain PERROUD analyse les causes du problème et explique aux parents comment se comporter et trouver les bons mots pour aider leurs enfants. Livre essentiel pour les personnes concernées et leur entourage.

L'Anorexie et la Boulimie

Anorexie, boulimie et obésité ont un impact de plus en plus inquiétant sur la santé publique et menacent la vie de nombreux adolescents. Le Dr Alain PERROUD analyse les causes du problème et explique aux parents comment se comporter et trouver les bons mots pour aider leurs enfants. Livre essentiel pour les personnes concernées et leur entourage.

L'Anorexie et la Boulimie
Dr Alain PERROUD
17.53 EUR 
L

PNL programmation neuro linguistique

LA TEMPÉRANCE est membre de la Society of Neuro-Linguistic Programming de Richard BANDLER.

ff2p ffdp psychotherapie

LA TEMPÉRANCE est membre fondateur de la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse.
Voir Aussi
Sur le Web

 

© 1996-2014 LA TEMPÉRANCE

LA TEMPERANCE - IEPNL sarl - BP 12 - Combre - 63250 Chabreloche - France tel 04-73-94-27-76 - fax 04-73-94-27-14

Sarl au capital de 8 000 EUR - Siret 44029169800015 - APE 804C Déclaré à la CNIL sous no 1049937.