L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > PNL > La PNL, outil du changement

La PNL, outil du changement

Si vous souhaitez découvrir les changements personnels rapides démontrant les possibilités qu’offre la PNL, les méthodes utilisées pour recueillir les informations utiles au travail thérapeutique et nécessaires pour guider le patient vers les changements désirés, vous pouvez vous former à cette pratique en commençant par le « Praticien PNL + Hypnose ».

JPEG - 7.1 ko
La PNL outil du changement

La PNL : outil du changement

Nous pouvons effectivement traiter certains problèmes très rapidement dès l’instant où nous avons identifié comment se déroule la problématique. Néanmoins, l’identification de sa structure peut nécessiter un certain temps. C’est pourquoi, pour obtenir un résultat, il est parfois indispensable de procéder à différents changements préalables.
Le “seul” problème d’un excès de poids peut impliquer de travailler sur différents aspects : une meilleure image de soi, la pratique de la stratégie naturelle pour garder la ligne, la motivation et la prise de décision, résoudre une réaction phobique suite à des traumatismes de l’enfance, apprendre à mieux réagir socialement et à acquérir des compétences nécessaires pour faire face aux situations de la vie. En travaillant sur un de ces aspects, on ne parvient à résoudre qu’une partie du problème.

Apprendre à utiliser l’outil

En plus de savoir quoi faire, la façon dont nous le faisons est également importante. La manière dont nous donnons nos instructions au patient est primordiale : nos expressions non verbales, nos gestes, la congruence, le ton de la voix, son rythme, etc, sont des composants essentiels pour que les mots induisent l’expérience attirante qui conduit au changement. L’artiste qui a en tête un magnifique sujet et qui sait exactement quelles couleurs il désire utiliser pour créer l’effet escompté, a aussi besoin des compétences nécessaires pour coucher les couleurs sur la toile.
De même, le violon est un instrument simple, mais en jouer avec dextérité et virtuosité exige beaucoup de temps et de pratique. Aussi, si vous désirez apprendre comment pratiquer la PNL en thérapie avec des patients, la lecture d’ouvrages de référence est loin d’être suffisante ; nous espérons que vous comprenez la nécessité, comme pour le violoniste, d’une pratique rigoureuse et guidée par une personne qualifiée qui vous permettra de gagner un temps précieux. Un bon professeur de violon peut vous montrer en quelques secondes comment ajuster l’instrument pour en améliorer la sonorité, ce qui pourrait vous prendre des années avant de le découvrir par vous-même. (Consulter à ce sujet : « PNL : bien choisir son thérapeute »).

Élargir le champs des possibles

C’est en donnant aux gens des choix supplémentaires au niveau de leurs perceptions, réactions, comportements et modes de penser qu’ils deviennent plus compétents et plus humains et non pas quand on leur ôte des choix ou que ceux-ci se trouvent inhibés.
Depuis des millénaires, les différentes sociétés ont eu recours à la répression, aux punitions, à l’emprisonnement et à d’autres formes de contraintes pour prévenir des types de comportement répréhensibles en réduisant les choix offerts à leur population. La contrainte exprime toujours l’incapacité d’apporter aux gens de meilleures solutions. Parfois cet échec traduit que les objectifs de la société sont dépourvus d’humanité et doivent être changés. Même si ces objectifs sont justes, les systèmes de socialisation et d’éducation présentent probablement des lacunes si les gens doivent adopter les comportements désirés sous la contrainte.
En enseignant d’autres choix efficaces (et comment y penser quand on a l’impression d’avoir épuisé tous les moyens en notre possession), on œuvre pour une vie plus heureuse et épanouie. Lorsqu’on dispose de choix, on n’a pas besoin d’être contrôlé, car on sait comment obtenir ce dont on a besoin sans nuire à autrui.

Apprendre à piloter notre cerveau

JPEG - 7.7 ko
PNL piloter notre cerveau

Toutes les méthodes utilisées viennent s’ajouter à nos facultés et à nos capacités intérieures. Cette sensation intérieure de grandir nous rend plus sensibles, augmente nos ressources, nos capacités à réagir et notre créativité dans nos relations avec autrui.
De nombreux spécialistes affirment que nous n’utilisons qu’une infime partie de notre cerveau, de 5 à 15% seulement. La question n’est pas tant la quantité de notre cerveau utilisée, mais la manière dont nous nous servons de ce faible pourcentage. Quel que soit notre point de vue, le cerveau reste incontestablement un univers inexploré, riche de ressources inestimables encore si peu exploitées. La PNL peut vous aider à explorer davantage votre cerveau et ses richesses pour mieux réaliser les objectifs de votre vie.

Certaines personnes qui utilisent la PNL ont déjà beaucoup de qualité et le sentiment de leur valeur, elles utilisent la PNL pour se développer encore davantage ; d’autres ont eu des débuts douloureux et souhaitent réorienter leur vie dans une direction plus positive grâce à la PNL. (Vous pouvez à ce sujet consulter l’article « Couple, aimer sans contrôler »).

La PNL a permis d’ouvrir des portes dont nous ne soupçonnions même pas l’existence. Lorsque nous nous heurtons à une situation devant laquelle nous ne savons comment nous comporter, la PNL, grâce à son mode d’appréhension des problématiques et à son application, constitue une base solide pour découvrir de nouvelles solutions.
Nous vous souhaitons bonne chance dans cette merveilleuse aventure.


D’après l’ouvrage « Au cœur de l’esprit » de Connirae et Steve ANDREAS