L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > PNL > Glossaire des termes PNL

Glossaire des termes PNL

Vous trouverez ce glossaire à la fin de ses livres :

Accès oculaires

Microcomportements qui aident à déclencher et à indiquer quel
système de représentation une personne utilise pour réfléchir. En plus des accès
oculaires on peut considérer le ton de la voix et son rythme, les postures
corporelles, les gestes et la respiration.

Ancrage

Processus qui consiste à associer un état interne avec un déclencheur
externe (similaire à l’idée classique de conditionnement) afin que la réaction
puisse être rapidement, voire parfois discrètement, provoquée.

Auditif

Qui se rapporte à l’audition.

Bénéfice secondaire

Cette expression est utilisée pour définir un comportement
qui semble négatif ou problématique mais qui procure, en fait, des avantages à
un autre niveau. Par exemple, fumer pourrait aider une personne à être plus
détendue ou à donner une image d’elle particulière.

Boucle calibrée

Structure de communication inconsciente dans laquelle les
schémas de comportement d’une personne déclenchent des réactions spécifiques
chez une autre personne.

Calibrer

Processus qui consiste à apprendre comment lire les réactions
inconscientes non-verbales d’une autre personne dans une interaction dynamique,
en mettant en corrélation des indices de comportement visibles et des états
internes spécifiques. Capacité

Maîtrise de toute une gamme de comportements -
le savoir-faire. Les capacités s’acquièrent en développant une carte mentale,
qui nous permet de choisir et d’organiser des groupements de comportements. En
PNL, ces cartes mentales prennent la forme de stratégies cognitives et de méta-
programmes.

Citations

Structure dans laquelle un message peut être délivré, comme si
quelqu’un d’autre l’avait énoncé.

Comportement

Attitude physique et réactions que nous choisissons d’avoir pour
interagir avec les autres et avec l’environnement.

Conditions de bonne formulation

C’est l’ensemble des conditions qui doivent
être satisfaites pour atteindre un objectif positif et écologique. En PNL, un
but spécifique est bien formulé s’il peut être

(1) énoncé en termes positifs,
(2) défini et évalué d’après des critères sensoriels, (3) sous le contrôle de la
personne qui désire atteindre le but, (4) conçu de manière à préserver les
bénéfices secondaires de l’état présent et (5) suffisamment contextualisé pour
respecter l’écologie externe.

Congruence

Quand les croyances internes, les stratégies et les comportements
d’une personne sont en parfait accord et orientés vers l’obtention d’un état
désiré.

Contexte

Le cadre concernant un événement spécifique. Souvent, ce cadre
déterminera la façon dont une expérience ou un événement spécifique sont
interprétés.

Critères

Les valeurs ou les normes qu’une personne utilise pour décider ou
juger.

Croyances

Généralisations fortement ancrées en ce qui concerne :

(1) la cause,
(2) le sens, et (3) les limites dans :

  • (a) le monde autour de nous,
  • (b) notre comportement,
  • (c) nos capacités et
  • (d) notre identité. Les croyances ne
    fonctionnent pas sur le même plan que la réalité ; elles servent à orienter et à
    interpréter nos perceptions de la réalité, en les reliant à nos critères et à
    nos systèmes de valeurs. Il est très difficile de modifier les croyances par une
    approche logique ou rationnelle.

« Découpage »

Organiser ou découper une expérience en parties, plus grandes ou
plus petites. Ce découpage peut impliquer un élargissement vers un niveau
d’informations plus étendues et plus abstraites. Ce découpage peut aussi
impliquer un approfondissement vers un niveau d’informations plus précises et
plus concrètes. Enfin, un découpage latéral implique de trouver d’autres
exemples au même niveau d’informations.

Environnement

Le contexte extérieur dans le quel s’opère notre comportement.
Nous percevons notre environnement comme quelque chose qui est « en dehors » de
nous. Il ne fait pas partie de notre comportement mais plutôt de quelque chose à
quoi nous devons réagir.

Etat interne

L’ensemble des caractéristiques mentales et physiques à partir
desquelles une personne agit à un moment donné.

Flexibilité comportementale

Capacité de varier son propre comportement de
manière à obtenir une réaction d’une autre personne.

Gustatif

Ce qui a rapport au goût ou au sens du goût.

Identité

Le sens de qui nous sommes. Le sens de notre identité structure nos
croyances, nos capacités, ainsi que nos comportements en un seul système.

Installation

Processus qui facilite l’acquisition d’une nouvelle stratégie ou
d’un nouveau comportement. Une nouvelle stratégie peut être mise en place grâce
à une combinaison d’ancrage, de mouvements oculaires, de métaphore et "de pont
vers le futur".

Kinesthésique

Ce qui a rapport aux sensations corporelles. En PNL, ce terme de
« kinesthésique » s’utilise pour définir toutes sortes de ressentis incluant le
toucher, les sensations et les émotions.

Méta-modèle

Modèle qui a été développé par John GRINDER et Richard BANDLER

il identifie des catégories de structures de langage qui peuvent être
problématiques ou ambiguës.

Méta-programme

Un niveau de programmation mentale qui détermine comment nous
trions, nous organisons et découpons nos expériences. Nos Méta-programmes sont
plus abstraits que nos stratégies mentales ; ils définissent l’approche
générale d’un problème particulier plutôt que le détail de nos processus
mentaux.

Métaphore

Penser à une situation ou à un phénomène sous une autre forme :
une histoire, une parabole ou une analogie.

Modélisation

Observer et représenter les comportements performants d’autres
personnes.

Niveaux logiques

Hiérarchie interne dont chaque niveau successif est plus
large et a plus d’impact sur le plan psychologique. Dans l’ordre d’importance
décroissante, ces niveaux sont (1) identité, (2) croyances, (3) capacités, (4)
comportement et (5) environnement.

Objectifs

Buts ou états désirés qu’une personne ou une organisation souhaite
atteindre.

Olfactif

Qui a rapport à l’odeur ou à l’odorat.

Parties

Façon métaphorique de parler de programmes et de stratégies de
comportement, indépendants. Souvent, les programmes ou « parties » s’organisent en
une « persona » par laquelle on les identifie.

Pont vers le futur

Processus qui consiste à se préparer mentalement à une
situation future afin de s’assurer que le comportement désiré se manifestera,
naturellement et automatiquement.

Position

Perspective spécifique ou point de vue. En PNL, il existe trois
positions fondamentales qui peuvent être exploitées dans la perception d’une
expérience spécifique. La première position implique le fait d’expérimenter
quelque chose à travers nos propres yeux, ce qui entraîne un point de vue à la
première personne. La seconde position implique le fait d’expérimenter quelque
chose comme si nous étions « dans les chaussures de l’autre » (à la place de
l’autre). La troisième position implique le fait de prendre du recul et de
percevoir la relation entre nous-même et les autres, d’un point de vue dissocié.

Prédicats

Mots (comme les verbes, les adverbes, les adjectifs) sélectionnés
par une personne pour décrire un sujet. En PNL, on prend en compte les prédicats
pour identifier le système de représentation qu’une personne utilise pour
traiter l’information.

Prédominance d’un système de représentation

Quand une personne utilise
prioritairement un des cinq sens de préférence aux autres pour traiter et
organiser son expérience. Le système de représentation primaire influence un
grand nombre de traits de personnalité ainsi que de capacités d’apprentissage.

Programmation Neuro-Linguistique (PNL)

Un modèle comportemental et un ensemble
de capacités et de techniques explicites créés par John GRINDER et Richard
BANDLER en 1975. Définie comme l’étude de la structure de l’expérience
subjective, la PNL étudie les structures ou la « programmation » créées par les
interactions entre le cerveau (neuro), le langage (linguistique), et le corps
qui génèrent des comportements efficaces ou inefficaces. Les capacités et les
techniques résultèrent de l’observation des modèles d’excellence relevés chez
des experts dans divers domaines de la communication professionnelle, comme la
psychothérapie, les affaires, l’hypnose, le droit et l’éducation.

Rapport

Liens de confiance, d’harmonie et de coopération qui se tissent dans
une relation.

Recadrage

Processus utilisé en PNL par lequel on sépare un comportement
problématique de « l’intention positive » du programme interne ou de la « partie »
responsable du comportement. Pour mettre en oeuvre de nouveaux choix de
comportement, la partie responsable de l’ancien comportement prend la
responsabilité d’utiliser de nouveaux comportements qui satisfont la même
intention positive sans les inconvénients. Recherche transdérivationnelle

Processus qui consiste à rechercher, parmi les souvenirs stockés et les
représentations mentales, l’expérience de référence de laquelle provient le
comportement ou la réaction actuelle.

Sous-modalités

Qualités sensorielles spécifiques perçues par chaque sens. Par
exemple, les sous-modalités visuelles comprennent la couleur, la forme, le
mouvement, la luminosité, la profondeur, etc. Les sous-modalités auditives
comprennent le volume, la hauteur de son, le rythme, etc. Et les sous-modalités
kinesthésiques comprennent la pression, la température, la texture,
l’emplacement, etc.

Stratégie

Un ensemble d’étapes mentales et comportementales utilisées pour
atteindre un objectif spécifique. En PNL, l’aspect le plus important d’une
stratégie est déterminé par les systèmes de représentation utilisés pour chacune
de ces étapes spécifiques.

Structure de surface

Ce sont les mots ou le langage utilisés pour décrire ou
définir les représentations primaires sensorielles stockées dans le cerveau.

Structure profonde

Cartes sensorielles (à la fois conscientes et
inconscientes) utilisées par les gens pour organiser et diriger leur
comportement.

Synchronisation

Méthode utilisée par les communicateurs afin d’établir
rapidement un rapport avec la personne avec qui ils communiquent, en harmonisant
certains aspects de leurs comportements avec ceux de l’autre

"harmonisation ou
effet miroir du comportement de l’autre". miroir

Systèmes de représentation

Les cinq sens

la vue, l’ouïe, le toucher
(sensation), l’odorat et le goût.

Synesthésie

Processus de chevauchement entre des systèmes de représentation,
caractérisés par des phénomènes tels que les circuits
« voir-sentir », dans
lesquels ce que ressent une personne est déclenché par ce qu’elle voit, ainsi
que les circuits « entendre-sentir » dans lesquels ce qu’une personne ressent est
déclenché par ce qu’elle entend. Chaque modalité sensorielle peut être liée à
une autre modalité sensorielle.

Traduction

Processus de reformulation des prédicats d’un système de
représentation à un autre.

T.O.T.E.

Cette séquence, Test-Opération-Test-Exit, fut mise au point par
MILLER, GALANTER et PRIBRAM ; elle décrit la boucle « rétroactive » de base,
utilisée pour guider tout comportement.

V.A.K.O

Cette abréviation est utilisée pour noter la structure de toute expérience. Ce concept soutient que toute expérience doit être composée d’une combinaison constituée des quatre classes primaires de représentation V,A,K,O soit

  • V visuel,
  • A auditif,
  • K kinesthésique,
  • O olfactif/gustatif.