L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > Edition > Témoignages et Extraits de Livres > Transformation Essentielle (3 ème partie)

Transformation Essentielle (3 ème partie)

La méthode, très apaisante, peut être appliquée à toutes sortes de problématiques : sentiment, comportement, réaction ou pensée limitantes pour des problèmes bénins ou des problèmes graves. Partant de ses propres limitations chacun peut atteindre « L’Etat Essentiel » qui permettra une réelle transformation.

Cathy : (se retire en elle-même pour écouter la réponse ; un sourire tendre se répand sur son visage.)... Cette présence inonde ma conscience. Ce sentiment d’unité pleine de tendresse modifie mes sentiments et mes actes dans de si nombreuses situations ! Des images représentant différentes situations apparaissent dans mon esprit, certaines sont des situations de défi, et ce sentiment d’unité pleine de tendresse les transforme.

Tamara : Et maintenant, demande à cette partie : « Quand tu as ce sentiment d’unité en toi, comment cela influe-t-il sur ta façon de communiquer avec des gens différents à des niveaux différents ? »

Cathy :... ça détend et donne un sens à la communication.

Tamara : Excellent. Alors, remercie cette partie de toi et demande-lui : « En quoi le fait d’avoir déjà ce sentiment d’unité pleine de tendresse comme manière d’être, transforme ton expérience, même quand tu te retrouves avec quelqu’un avec qui tu n’as aucune affinité ? »

Cathy : (Se retire en elle-même pour répondre). Voilà justement à quoi sert le sentiment d’unité. Il nous permet de nous rappeler facilement que nous avons, tous, des chemins différents, et que nos points de rencontre se situent à un niveau plus profond que nos personnalités. Je m’imagine étant avec une personne du genre agressif, je me rends compte qu’il existe entre nous un point de rencontre plus profond. Ce point de rencontre me permet de passer plus facilement sur son agressivité.

Tamara : Très bien. Remercie encore cette partie de toi et demande-lui : « En quoi le fait d’avoir cette unité pleine de tendresse transforme ou enrichit’il ton sens de la liberté ? »

Cathy : D’une façon incroyable. Je suis libre d’être moi-même. Je suis libre d’abandonner. Je suis libre de laisser aux gens leurs précieuses différences.... Cette unité pleine de tendresse m’aide à me relâcher, à oublier ma tête et à retrouver mon centre, et je ralentis mon rythme. La liberté, c’est avoir le temps de s’imprégner des paroles de l’autre et de laisser à ma réponse le temps d’émerger. Ma réaction est plus profonde parce que plus lente.

Tamara : Très bien. Remercie cette partie de toi et demande-lui : « En quoi le fait d’avoir déjà l’unité pleine de tendresse, facilite-t’il encore plus ta créativité ? »

Cathy : Oh ! Les voies de la créativité sont beaucoup plus ouvertes, parce que je sais prendre mon temps.

Tamara : Bien. Remercie encore cette partie et demande-lui : « En quoi le fait d’avoir déjà cette unité pleine de tendresse intensifie-t’il ta sensation de détente ? »

Cathy : Oh ! (Elle rit.) Elles sont tendrement réunies et identiques !... M’aimer et aimer chaque partie de l’univers, c’est pareil. Il n’y a pas de séparation, un fluide coule entre nous.... Je m’occupe suffisamment de moi-même pour me détendre et prendre mon temps, en m’occupant suffisamment des autres.

Tamara : Bien. Maintenant, remercie de nouveau ta partie et demande-lui : « En quoi le fait d’avoir comme manière d’être l’unité pleine de tendresse transforme-t’il la manière de faire du bon travail ? »

Cathy :... Eh bien, de toutes façons, je fais du bon travail, et je suis complétement détendue en le faisant. J’en ai un ressenti qui vient de mon for intérieur, il monte de mon centre et se diffuse. Je sens le fardeau des responsabilités s’en aller de mes épaules car je sais que je suis en train de faire de mon mieux. Je vois facilement ce que je pourrais faire de différent la prochaine fois et ce que je pourrais modifier. C’est totalement différent maintenant : je suis ici, dans le présent, avec mon client alors qu’avant je me projetais dans le futur et je me demandais : « Est-ce que ça va marcher ? » Je suis ici, faisant de mon mieux, tout en sachant que cela peut changer et évoluer. Je sais que, maintenant, tout est pour le mieux.

Tamara : Parfait. Maintenant, demande à cette partie : « En quoi le fait d’avoir déjà l’unité pleine de tendresse comme manière d’être, transforme ou enrichit’il ton expérience même quand tu fais quelque chose que tu ne considères pas comme du bon travail, ou quand tu commets une légère erreur ? »

Lire la Suite...