L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > Edition > Témoignages et Extraits de Livres > Transformation Essentielle (2ème partie)

Transformation Essentielle (2ème partie)

La méthode, très apaisante, peut être appliquée à toutes sortes de problématiques : sentiment, comportement, réaction ou pensée limitantes pour des problèmes bénins ou des problèmes graves. Partant de ses propres limitations chacun peut atteindre « L’Etat Essentiel » qui permettra une réelle transformation.

Cathy : Maintenant, la partie me dit qu’elle veut que je me détende. (Cathy respire profondément.)

Tamara : Parfait. Remercie cette partie de toi de désirer cela et de faire le maximum pour que tu puisses l’obtenir. (Cathy sourit et hoche la tête). Maintenant, demande-lui : « Si tu éprouves cette sensation de détente pleinement et complétement, que veux-tu, en ayant la détente, d’encore plus important et plus profond ? »

Cathy : La partie me dit que je suis ainsi plus créative. Plus je me détends, plus j’ai d’idées.

Tamara : D’accord, plus créative. Demande à cette partie : « Lorsque tu es pleinement et complétement créative, que veux-tu, en étant plus créative, d’encore plus important et plus profond ? »

Cathy : (à voix plus douce et plus lente.) Ainsi, je fais vraiment du bon travail. Je me rends compte que ces nouvelles idées font vraiment la différence.

Tamara : Super ! Remercie encore cette partie. Maintenant, demande-lui : « Si tu réussis toutes ces choses - te détendre, devenir plus créative, faire du bon travail, -que veux-tu, d’encore plus important et plus profond ? »

Cathy :... Je n’ai pas de mots cette fois-ci, mais je ressens une grande liberté en moi. Je vois un éventail de possibilités plus large comme si je venais de sortir d’un tunnel et si je voyais le paysage autour de moi ! Mon corps peut bouger comme il veut. C’est super !

Tamara : Bien. Remercie cette partie de toi pour avoir cette réponse. On n’a pas vraiment besoin de mots - l’important est que cette partie vive la réponse à la question. (Cathy hoche la tête.) Maintenant, demande à cette partie de toi : « Quand tu éprouves ce sentiment de liberté pleinement et complétement, que veux-tu, en ayant ce sentiment de liberté, d’encore plus important et plus profond ? »

Cathy : (à voix basse) Hum ! J’arrive à communiquer avec de nombreuses personnes différentes et à des niveaux différents. Je sens que je me rapproche des gens. Je les vois et les entends beaucoup plus clairement.

Tamara : Tu arrives à communiquer avec de nombreuses personnes différentes et à des niveaux différents. Remercie de nouveau cette partie, et demande-lui : « Si tu as cette manière de communiquer avec différentes personnes à des niveaux différents, pleinement et complétement, que veux-tu, en communiquant ainsi, d’encore plus important et plus profond ? »

Cathy : (Tandis que Cathy respire plus profondément, son corps se détend de plus en plus). L’expérience d’un sentiment d’unité pleine de tendresse.... Toute l’inquiétude et l’angoisse que j’éprouvais sont en train de quitter mon corps et mes épaules, je prends conscience de mon centre, au-dessous de mon nombril, ce qui m’enracine davantage.... Il n’y a plus ni inquiétude ni angoisse. Dès que ces sensations sont arrivées dans mon centre, elles sont devenues unité pleine de tendresse !

Tamara : Unité pleine de tendresse. Magnifique ! Demande à cette partie maintenant : « Si tu éprouves ce sentiment d’unité pleine de tendresse, pleinement et complètement, et si tu es remplie de cette unité pleine de tendresse, y-a-t-il quelque chose d’encore plus important et plus profond que tu pourrais obtenir ? »

Cathy : (se retire en elle-même et réfléchit.) Non. Il y a de nombreuses conséquences positives dans cette sensation d’unité pleine de tendresse, rien n’est plus important, ni plus profond.

Tamara : Très bien. Remercie de nouveau cette partie de toi. Maintenant, invite -la à réfléchir sur l’idée qu’il faut passer par un certain nombre d’étapes avant d’atteindre l’Etat Essentiel d’unité pleine de tendresse. Malheureusement, ça ne marche pas très bien. Les différentes parties de nous-mêmes n’atteignent que rarement leur Etat Essentiel en fonctionnant de cette manière. Ce qui est plus efficace, c’est de ressentir ce sentiment d’unité pleine de tendresse dès le début - comme une façon naturelle d’être dans le monde. Demande donc à ta partie : « Voudrais-tu avoir ce sentiment d’unité pleine de tendresse, comme point de départ et de manière continue ? »

Cathy : (en riant.) Elle répond, « Oui, mille fois oui ! »

Tamara : (riant avec Cathy). Alors, remercie-la. Elle est super ! Demande-lui : « En quoi le fait d’avoir déjà ce sentiment d’unité pleine de tendresse comme manière d’être - présent en toi - rend-t’il les choses différentes ? »

Lire la Suite...