L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > Archives > Témoignages > Transformation Essentielle : des témoignages. > Comment j’ai vécu ma thérapie

Comment j’ai vécu ma thérapie

Dans le passage qui va suivre -extrait de ma thérapie avec Elisabeth- je citerai des noms de techniques employées, je ne décrirai que la ou les plus essentielles.

Personnellement, j’ai vécu l’outil de Transformation Essentielle comme le plus puissant de tous ceux que j’ai expérimentés durant ma thérapie.

L’état d’hypnose atteint ayant été profond, je ne me souviens pas au niveau conscient de tous les détails qui se sont déroulés pendant la séance. La question centrale restant toujours : « Quelle est l’Intention Positive ? », je vais prendre l’exemple pour décrire le processus de Transformation Essentielle, de l’Impatience. Ce fut l’une de mes émotions majeures citées plus haut qui m’empêchait d’atteindre mon Objectif de Sobriété.
Elisabeth me demande de fermer les yeux et de me remémorer une situation bien précise où je vis intensément cette impatience. J’accueille l’émotion en identifiant dans mon corps comment elle se manifeste et sous quelles formes d’images, de sons, de couleurs, de symboles, d’odeurs aussi, elle apparaît.
Je la remercie d’être là, puisqu’elle a quelque chose à me dire.
Je perçois les battements de mon coeur qui s’accélèrent avec une respiration hachée et une pression douloureuse dans la tête.
Toujours guidée par la voix d’Elisabeth, concentrée sur mes sensations, je demande à cette Partie de moi nommée « Impatience » :
Que veux-tu de bien pour moi ?

Et là il se passe la même succession de questions/réponses que dans le processus de « Réconciliation de Parties » (traité dans le précéent numéro). Les réponses successives m’arrivent, on les nomme Chaîne de Objectifs dans le processus de Transformation Essentielle. Elles, sont :
« Que tu puisses accomplir ton projet » (1er objectif).
Merci, et en ayant l’expérience présente d’accomplir ton projet, que veux-tu d’encore plus important et plus profond pour moi ?
« Satisfaction ».
Merci...etc
« Etre ouverte, prête à accueillir » (2ème objectif).
Merci...etc
« Etre canal, se sentir investie » (4ème objectif).
...
« Servir » (5ème objectif).
...
« PAIX, HARMONIE »

Ce dernier état trouvé « Paix et harmonie »... est ce que l’on nomme « l’État Essentiel » : en effet, je n’obtiens plus aucune réponse à la question « en ayant atteint cet Objectif, que veux-tu d’encore plus important et plus profond pour moi ? »

Et la sensation de bien-être, d’extase même, est si intense que cela devient une certitude intérieure. J’éprouve une profonde joie, un calme complet. Je me sens reliée au divin, avec, dans la tête, une brillante lumière blanche et comme un vent léger qui y circule. Mon corps est un canal de cristal clair qui touche la terre et le ciel !
Puis la voix du guide me demande d’inverser la chaîne des Objectifs, soit :
« Tout en restant complètement immergée dans cet État Essentiel (donc associé (à cet état), invite ta Partie Impatience à rentrer dans cet État et demande-lui comment le fait d’avoir déjà cet État Essentiel rend les choses différentes pour toi, dans ta vie ?
J’observe alors la situation de départ où j’éprouvais cette impatience et ce que je ressens d’abord c’est de l’étonnement : en quoi cette situation pouvait-elle me rendre impatiente ? A la place, cela me fait sourire, je suis calme, joyeuse, légère, comme si les circonstances avaient éclaté comme une bulle de savon. L’Impatience a disparu.
Puis le processus continue en faisant ce que l’on nomme « Faire Grandir la Partie sur la ligne du Temps » et les questions suivantes sont posées (toujours sous la guidance de la voix du thérapeute) :
Quel âge as-tu ? » (je suis toujours en état d’hypnose légère et ma réponse jaillit) – quatre ans (et je me vois à cet âge à un moment de mon enfance).
Veux-tu bénéficier de tous les bénéfices qui découlent du fait d’évoluer, depuis l’âge de quatre ans jusqu’à ton âge actuel, avec l’État d’Harmonie et de Paix pleinement et complètement présent ? »
Aucune objection ou résistance ne montent en moi et le processus continue comme si je sentais la petite fille passer d’âge en âge, retraversant des souvenirs-clefs, et ceci dans une sensation de bien-être total, de compréhension des événements, que chaque chose est juste, tout prend sens. Je ressens un sentiment de sagesse et de connaissance intérieures.

L’étape suivante est celle où j’amène cette Partie de moi imprégnée de l’État Essentiel pleinement et complètement dans mon corps.
Je laisse se diffuser cet État, toujours profondément concentrée, dans chacune des cellules de mon corps. Et je sens une lumière blanche scintillante m’inonder de la tête jusqu’au bout des doigts de pieds et j’ai l’impression de voler et d’être entourée d’êtres de lumière ! Et je me vois moi, dans une image devant moi (à la distance d’un écran de cinéma) dansant dans un jardin plein de soleil, habillée d’une robe à corolle rouge-feu avec un corsage doré, au pied d’un immense chêne au tronc recouvert de tendre belle mousse verte avec une jarre blanche remplie de lait (ce que l’on nomme en PNL une « image ressource », cela veut dire qu’à chaque fois que je désire ré-aviver la sensation, l’ancrage positif afin de me renforcer dans mon processus de transformation, de changement, je remets cette image devant mes yeux. Cette image peut se transformer avec le temps, ce qui compte, c’est de retrouver la même sensation porteuse, bénéfique).

Puis la voix du guide me demande si une autre Partie de moi a une objection, s’oppose au fait que j’aie l’État Essentiel comme manière d’être au monde.
On touche ici à un autre aspect essentiel de la PNL : l’Écologie. Aucun changement ne peut se faire si la personne n’est pas d’accord, ne se sent pas entièrement respectée, ou si elle a une résistance.
Avec cette question, l’inconscient va immédiatement réagir, soit en gardant l’État Essentiel « sans ombre », soit en manifestant un malaise, une émotion, une sorte de blocage qui indiqueront qu’il reste des Parties de soi ayant besoin d’être travaillées à leur tour. Et ceci selon le même processus.
Alors on atteindra une harmonisation intérieure qui permettra à l’État Essentiel d’être profondément installé et de provoquer, dans l’inconscient, le changement désiré, en fonction de l’objectif de départ.
Ceci fait, la dernière étape du processus de Transformation Essentielle se nomme « Généralisation sur la ligne du temps ».
Il s’agit d’imaginer une ligne sur laquelle tout mon passé conscient et inconscient, jusqu’à ma conception, se déroule derrière moi. Tout mon futur, devant moi, alors que je suis dans le présent avec l’État Essentiel.
Je me laisse flotter au-dessus de ma ligne du temps jusqu’avant ma conception. Dès que j’y suis, j’avance sur ma ligne du temps en laissant l’État essentiel se colorer et se transformer à chaque étape parcourue, consciemment et inconsciemment. Et ainsi jusqu’à mon futur en passant par mon présent rempli de bien-être.
Et je refais ce processus plusieurs fois, de plus en plus vite, ce qui permet aux changements de s’installer à un niveau de plus en plus inconscient (creuser un sillon de mémoire cellulaire de plus en plus profondément).
Le même processus se fait ensuite, la Ligne du Temps placée au sol afin de pouvoir donner l’État Essentiel aux parents et aux grands-parents, ceci afin de désactiver les empreintes inconscientes liées à la généalogie. Il s’agit ici de redonner virtuellement des ressources de bien-être et de paix intérieure à nos ancêtres car ils les avaient en potentiel.

L’après-thérapie
La première chose que je peux dire, c’est que, déjà durant la thérapie (quatre jours) et dès après, l’appétit pour l’alcool, la boulimie et l’insomnie ont disparu !
Et ceci sans aucun symptôme de manque, aucune lutte intérieure pour résister à la tentation !
Au contraire, l’haleine d’un voisin de table au restaurant qui buvait un simple verre de vin, me paraissait infecte.
En ce qui concerne la nourriture, je mange avec plaisir, avec soin, avec modération, sans aucune crise de faim irrépressible.
Quant au sommeil, je n’arrive plus à lire le soir longtemps (environ deux heures, j’en avais besoin pour réussir à m’endormir), au bout de trente minutes je me sens comme partir en hypnose puis je dors d’une traite jusqu’au matin (avant : réveils fréquents à trois heures du matin avec impossibilité de me rendormir vraiment)... Et maintenant je peux utiliser le processus de Transformation Essentielle, pour d’autres difficultés ou pour approfondir des états positifs, quand j’en ressens le besoin.
Estéli.


Témoignage paru dans le N°39 de LA TEMPÉRANCE