L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > Archives > Témoignages > Psychothérapie Intensive > « J’en avais marre de... »

« J’en avais marre de... »

C’était l’année dernière : ma vie était totalement différente de ma vie actuelle. J’avais d’énormes problèmes liés à l’adolescence (manque de confiance en moi, difficulté à entrer en contact avec les autres...). J’en avais marre de vivre, de me poser toujours les mêmes questions : pourquoi je vis si c’est pour mourir à la fin ? Un grand choc psychologique, dû à une désillusion sur le plan affectif avec une grande fragilité, tout cela mélangé, engendra des problèmes encore pires (isolement, colère...).
Ma mère, me voyant mal dans ma peau, se renseigna pour que je consulte un psychologue, mais cela ne changea rien : parler de soi à un inconnu, ce n’était pas ce qu’il fallait pour moi.
Bien sûr, à chacun sa méthode, ma mère a insisté mais cela n’a rien arrangé, bien au contraire. Sans parler du coût financier. Ma mère avait entendu parler de la PNL et voulait suivre une formation, elle s’est renseignée et a trouvé pour elle une formation et pour moi une thérapie. Nous voilà parties pour Chabreloche à « LA TEMPÉRANCE », un endroit magnifique pour réfléchir et se détendre.
Ce qu’il y a de bien avec la PNL, c’est qu’on n’a aucunement besoin de se replonger dans son passé comme en psychologie classique, ni besoin de parler longuement de soi ; c’était la méthode qu’il fallait pour moi. Je ne suis pas très bavarde et Élisabeth sait mettre en confiance et cerner les problèmes. Cette méthode est appropriée pour les gens qui veulent régler vite leurs problèmes et avoir des outils pour régler les prochains...
Maintenant, je me sens bien dans ma peau et j’ai envie de vivre. Dans la vie, il y a des hauts et des bas mais, avec la PNL, les bas sont vite oubliés. Les outils que l’on nous donne sont utiles pour gérer les difficultés personnelles même si pour certains problèmes, il est important de se faire aider. Après la thérapie, il faut cultiver les outils et approfondir son savoir. A chacun sa méthode mais celle-là a été « super » pour moi et je pense qu’elle peut aider beaucoup de gens à vivre mieux, à s’affirmer et à prendre vraiment leur place sur la scène de la vie où il est parfois difficile d’affirmer son rôle et de trouver sa place.
Aline.


Témoignage paru dans le n°44 de LA TEMPÉRANCE