L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > Archives > Témoignages > Psychothérapie Intensive > Guérir de l’absence

Guérir de l’absence

Nous lui avons demandé d’écrire une lettre à son grand-père ; voici ce qu’elle a écrit...

Bonjour Grand-père,

Voilà, tu ne m’as jamais connu et je ne t’ai jamais connu. On se croise dans nos pensées, je sais très bien au fond de moi que je t’aurais adoré. Je t’aime et pourtant je te connais que par des « on dit ». J’aurais tellement aimé que tu me prennes sur tes genoux quand j’étais petite que tu me fasses rire. Mais à la place, ta mort n’a été que de l’auto-destruction de moi que je reconnais seulement aujourd’hui. Mais sache que cette épreuve m’a permis d’évoluer et de gagner en maturité, mais m’a fragilisée par certains côtés. Ne t’inquiète pas je vais m’en sortir. J’espère que de là où tu es, tu te reposes enfin, car « me suivre » pendant 18 ans n’a pas été de tout repos.

Tu es une personne-clé de ma vie et je n’arrivais pas à ouvrir cette porte qui était toujours fermée.

Maintenant, je veux que tu prennes soin de toi et que tu te reposes en paix. Je t’ai offert cette partie de mon cœur pour que tu restes à jamais gravé en moi.
J’aurais tellement aimé que tu connaisse tes petits enfants et mon futur mari : Jonathan.
Tu sais c’est peut-être dur la vie, mais il me comble tellement et sa famille est si gentille. Je suis bien entourée. Et je voulais aussi te dire que tu peux être fier de ton fils, car aujourd’hui, il a quelque peu remonté la pente après ta mort, bien qu’il n’est pas fait le deuil de toi mais c’est vraiment quelqu’un de bien sur qui on peut compter. Je pense que quand j’étais petite on m’a dit que tu étais « parti au ciel » et maintenant j’ai compris tout ça. Tu as toujours été avec moi, mais je ne te voyais pas et cela m’a enlevé la joie de vie.
Aujourd’hui on a décidé tous les 2 de vivre chacun de notre côté et tu m’as fait un très beau cadeau qui est : de m’avoir redonné le sourire, la joie de vie. Et pour cela, je te dis un grand merci.

J’espère que tu entends tout ce que je te dis car pour moi c’est très important que tu saches que je t’aime. Je te connais peut-être très peu mais je vais me renseigner sur toi... car j’ai besoin de connaître ta vie.
Voilà, je crois que je t’ai tout dit.

Maintenant, on clôture cette page de ma vie pour que je puisse passer à autre chose. Mais tu seras toujours là. Et un jour, je te rejoindrai et là, on aura tout le temps de parler ; je te le promets.
Ce n’est pas un adieu mais un au revoir. On se reverra sur l’autre rive mais avant tout je veux vivre, épouser Jonathan, avoir des enfants de lui et profiter de la vie. Laisse-moi ce temps.

Je te laisse enfin. Je t’embrasse grand-père et sache que je t’aime de tout mon cœur.

Ta petite fille chérie.

Mélanie.