L’alliance magique du mental et de l’intuition.

Accueil > Archives > Témoignages > En Finir avec les Dépendances > C’est trop beau ce qui t’arrive

C’est trop beau ce qui t’arrive

Esther a participé à un séjour résidentiel individuel de « En Finir avec l’Alcool », voici son témoignage.

« C’est le jour et la nuit entre le vous qui m’est arrivé et le vous d’aujourd’hui ! ».

J’ai tardé à écrire, car une partie de moi (!) disait : « C’est trop beau ce qui t’arrive, attends un peu pour voir si cela va durer... »
Eh ! bien oui, cela dure et il ne peut en être autrement, puisque la technique de « Transformation Essentielle » permet de « tourner la clef dans l’autre sens » ! Et ceci, du niveau spirituel jusqu’au niveau cellulaire. C’est ce que je ressens et j’en suis profondément reconnaissante !

Au concret, après dix ans d’alcoolisme chronique, de boulimie (une crise par jour) et de Temesta (1 mg, le soir), depuis plusieurs mois, je ne bois plus, je mange bien et de manière équilibrée (j’ai même perdu quelques centimètres de tour de taille !) et je ne prends plus qu’un demi (0,5 mg) Temesta (ce qui est une dose « homéopathique ») et je n’ai plus aucune envie d’alcool, ni de nourriture (de façon boulimique). Et même l’haleine des gens qui goûtent un verre de vin me dérange. C’est miraculeux !

Par ailleurs, je me sens bien dans ma peau, les gens disent que « je rayonne » et mon homéopathe m’a confié à mon retour, en m’offrant la séance de consultation :« C’est le jour et la nuit entre le vous qui m’est arrivé et le vous d’aujourd’hui ! ».

Je ressens la part « lumière » des gens

Je pratique deux à trois fois par semaine les techniques enseignées, (y compris une découverte faite en même temps : le bain dérivatif).
Lorsqu’une émotion vive, un événement perturbant surviennent, je ne m’y sens plus « scotchée » comme avant, je me dis : « j’accepte, j’observe avec du recul, cela va passer, et je recherche ce que cela m’enseigne, quelle est « l’intention positive », le cadeau ou la leçon de vie à en tirer ? Et les choses lourdes se dissolvent, je me sens dans mon unité avec de l’énergie et de la joie pour traverser les expériences. Pour moi, rechercher « l’intention positive » dans tout ce qui m’arrive est devenu un réflexe, car cela a changé ma vision du monde... !
De plus, il m’arrive plein de bonnes choses : cadeaux inattendus, rencontres spontanées... Je ressens la part « lumière » des gens même derrière le masque rébarbatif qu’ils se mettent parfois. Je me sens ancrée au sol, je fais confiance à mes ressources intérieures et elles se manifestent dans les événements positifs et par les réponses spontanées qui surgissent quand j’en fais la demande. Ce n’est plus d’ordre intellectuel, mais de l’ordre du ressenti.

« Toi, qu’est-ce que je te sens bien ! »...

Je travaille également sur mes objectifs : cela demande d’être précise, rigoureuse, disciplinée (la PNL est un très beau complément à la méditation...). Quelquefois, c’est plus difficile, je suis « parfois paresseuse... ! » : par exemple, la machine à coudre est remontée de la cave mais elle attend encore sa mise en marche ! Je suis très concentrée sur ce que je ressens au quotidien, à chaque étape, afin de construire en détails l’attitude porteuse pour le long terme, en balayant en éventail tous les objectifs définis à ce jour. Les livres de PNL viennent nourrir ma belle découverte et j’en arrive à la conclusion la plus importante de mon expérience (ce qui a contribué à retarder ma lettre, il fallait le temps de laisser mûrir) : j’ai pris la décision de me former à la méthode de Transformation Essentielle et en PNL !

Il m’est déjà arrivé de rechercher spontanément « l’Intention Positive » avec quelques personnes venues à moi pour des difficultés morales, émotionnelles et j’ai pu un peu les aider. Elles m’ont dit : « Toi, qu’est-ce que je te sens bien ! »... j’ai envie de transmettre cette joie de vivre...

Je suis heureuse d’avoir pu partager avec vous ce témoignage, et je le dédie au bien de tous les êtres.

Esther


Le processus de « Transformation Essentielle » est décrit en détail dans :